Région AÇORES

Les Açores sont un groupe d’îles portugaises qui se trouvent dans l'océan Atlantique nord, à environ 1 500 km à l’ouest de Lisbonne et du nord-ouest du Maroc, et à 3 900 km de la côte est de l’Amérique du Nord.

Les Açores font partie des régions ultrapériphériques de l’Union européenne. Elles sont une région autonome du Portugal. Elles font partie de la plaque eurasienne, à l'exception des deux îles du groupe occidental, Flores et Corvo, qui se trouvent sur la plaque nord-américaine.

L'archipel fait partie de la Macaronésie.

L’archipel se trouve sensiblement à la même latitude que Lisbonne (de 39°43’ à 39°55’ de latitude nord). Il connaît un climat océanique très humide avec des variations annuelles assez réduites.

L’origine volcanique de toutes les îles, due au point chaud des Açores, est démontrée par l’existence de très nombreux cônes de scories et par plusieurs stratovolcans à caldeira. La plupart des îles sont soumises à une intense activité sismique. Le volcan Ponta do Pico sur l’île de Pico, de nature essentiellement basaltique et dont l’altitude est de 2 351 mètres, est le point culminant des Açores ainsi que du Portugal.

Les neuf îles sont réparties en trois groupes géographiques naturels :

Les neuf îles ont une surface totale de 2 355 km². Leur surface individuelle varie entre 747 km² pour la plus grande (São Miguel) et 17 km² pour la plus petite (Corvo).

En 2004, la population des Açores était de 240 600 habitants (gentilé : Açoréen ou Açorien) et la densité de population était de 106 habitants par kilomètre carré.

Taux de natalité 12,5 ‰ et taux de mortalité 10,2 ‰ (2004).

Les principales villes sont :

* Ponta Delgada, sur l'île de Sao Miguel (64.000 Habitants
* angra do Heroismo, sur l'île de Terceira (35.000 Habitants)
* Horta, sur l'île de Faial (15.000 Habitants)

Gastronomie açorienne

Même si l’archipel se situe au milieu de l’Atlantique, la cuisine laisse autant de place – sinon plus – à la viande et aux produits de la terre qu’aux poissons et fruits de mer. Un signe supplémentaire de l’importance vitale de l’élevage et de l’agriculture dans la région.

En outre, chaque île a ses propres spécialités, apportant ainsi sa pierre à l’édifice de la gastronomie des Açores. Pour découvrir les produits locaux, on vous conseille de faire un tour le matin au marché de Ponta Delgada ou au marché aux poissons d’Angra do Heroismo.

Enfin, on retrouve également à la carte des restaurants les grands classiques de la cuisine portugaise continentale, comme le caldo verde, la morue (bacalhau), la soupe açorda ou le cozido.

Viandes

Le porc et le bœuf se taillent la part du lion au menu des tables açoriennes : côté porcin, signalons les linguiças (saucisses) plus ou moins épicées, le jambon, la saucisse sèche, le chorizo, mais aussi la morcela (boudin noir) ; côté bovin, goûtez à l’excellent bife – la viande de bœuf des Açores possède une indication géographique protégée –, particulièrement à São Miguel, où il est servi avec une sauce légèrement pimentée, et parfois accompagné d’un œuf au plat. Le poulet, le veau et le canard sont également consommés sur les îles.

Trois spécialités à découvrir particulièrement :

- Le cozido das Furnas : plat traditionnel du centre de São Miguel, cette potée contient viandes (ou poissons), chou, carottes et pommes de terre. Elle est cuite pendant 5 à 7 h dans des marmites enterrées à même le sol, à proximité de geysers, en utilisant la chaleur naturelle de la terre volcanique !

L’alcatra : une recette de Terceira à base de viande (bœuf, veau ou poulet) ou de poulpe mijotée longuement dans un chaudron d’argile, dans une sauce composée de lard, d’oignons, d’ail, de laurier, de piments et de vin. Roboratif et savoureux.

- La sopa de Espirito Santo à base de viande et de légumes, un plat très populaire servi lors des fêtes du Saint-Esprit.

Poissons et fruits de mer

Évidemment, les amateurs de produits de la mer seront comblés.

Bien plus que la morue et la sardine, le thon, les chinchards, les maquereaux, la mostelle, le pagre, le congre et l’espadon sont les poissons les plus courants. On les mange grillés, frits, bouillis ou rôtis, en matelote ou en soupes de poisson (caldeiradas). Le poulpe, cuisiné au vin sur Pico et Faial, ainsi que le crabe et la langouste, sont aussi particulièrement appréciés.

Enfin, il faut goûter aux savoureuses palourdes (ameijoas) et aux berniques (lapas) grillées de l’île de São Jorge ou, pour les plus curieux, aux balanes (cracas) des coquillages nichés dans des petites roches en forme de cheminées, typiques de Terceira.

Fruits et légumes

Les fruits tropicaux (ananas, banane, fruit de la passion, goyave…) et les agrumes (orange, citron…) sont des produits typiques des Açores.

L’igname et la patate douce accompagnent très souvent les plats de viandes, au même titre que le riz, les carottes, la pomme de terre ou le chou.

Fromage

La vache étant reine aux Açores, le fromage est donc l’une des spécialités majeures de l’archipel. Très réputé pour sa saveur, on en trouve aussi au Portugal continental et en France.

Le plus connu est l’Ilha São Jorge, un fromage au lait de vache affiné de 3 à 12 mois, à pâte pressée non cuite, à croûte lisse et jaune. L’île de Terceira produit également un fromage de même type, le queijo vaquinha, tout comme Pico.

Pain et pâtisserie

Le pain accompagne tous les repas. On en trouve à base de farine de blé, de maïs. Une spécialité délicieuse à ne pas manquer : le bolo lêvedo, une sorte de muffin de type anglais légèrement sucré, délicieux tartiné de beurre, de fromage ou de confiture. Rayon confiture, on a également l’embarras du choix, même si celle à l’ananas demeure la plus courante.

Comme dans le reste du Portugal, pas mal de pâtisseries sont confectionnées à base de jaune d’œuf. Chaque île a son dessert fétiche : par exemple, à Terceira, les cornucópias (cornes d’abondance, emplies de crème à l’œuf) et le Dona Amélia, gâteau à base de mélasse, de cannelle, de raisins de Corinthe et de cédrats. Sur Sao Miguel, le bolo de ananas, le pudim de maracuja et les queijadas de Vila Franco do Campo. Sur Faial, les fojas, sortes de chou à la crème aromatisés au fenouil…

Vins

La vigne est cultivée aux Açores depuis le 15e siècle, notamment sur les îles de Graciosa, Terceira et Pico. Le paysage viticole de Pico est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Le vignoble pousse sur un sol volcanique, dans un climat océanique avec un niveau élevé de précipitations. Il est protégé du vent et de l’air marin par des murets de pierre, délimitant des enclos (currais) où pousse la vigne.

À l’origine, le cépage de Pico était le verdelho, produisant un vin blanc liquoreux sec très réputé, qui fut très prisé au 19e siècle. Décimé par le phylloxera à la fin du 19 siècle, le verdelho a été remplacé par la suite par un cépage américain, l’isabella. Ces dernières années, la culture du verdelho a été réintroduite à Pico.

Les DOC « Graçiosa », « Biscoitos » (dans l’île Terceira) et « Pico » ont été créées en 1994. Parmi les bons vins açoriens, citons le Frei Gigante (un blanc sec et fruité), le Terras da Lava et le Lajido (verdelho), le Czar, les Curral Atlantico (rouge et blanc), le Pedras Branco de Graciosa et le Donatario de Terceira.

Résultat d’images pour queijo da ilha sao jorge